Menu Fermer

À quoi sert l’hypnose?



Les émotions sont omniprésentes dans nos vies. Il existe six émotions de base ( joie, tristesse, peur, colère, dégout et surprise) et une infinité d’émotions secondaires qui découlent de ces émotions primaires.

Certaines émotions provoquent des sensations agréables, euphorisantes et génèrent de l’énergie positive dans nos quotidiens et nous les trouvons agréables. Ce sont la joie et la surprise (quand c’est une bonne surprise, bien sûr!) et leurs déclinaisons.

Les autres émotions sont qualifiées de négatives car elles génèrent du stress. Ces émotions sont la peur, la colère et le dégout, ainsi que leurs nombreuses déclinaisons : culpabilité, honte, tristesse, désespoir, abandon, trahison, impuissance etc…

Face à ce stress de l’émotion négative, nous avons deux choix : l’accepter ou le refuser.

En faisant le choix d’accepter notre émotion, même si celle-ci est inconfortable, nous lui permettons de nous traverser, de nous enseigner quelque chose puis nous lui permettons de sortir de notre corps.

Il arrive parfois que nous refusions de vivre une émotion qui se présente à nous.

Les singes de la sagesse sont un symbole d’origine asiatique, sont constitués de trois singes dont chacun se couvre une partie différente du visage. Ne pas voir, ne pas parler, ne pas entendre. C’est l’illustration même du processus psychologique de déni.

Pourquoi ce refus de certaines émotions? Elles sont perçues comme étant trop douloureuse, trop inconfortable, trop anxiogène… Peut-être que le moment est inadéquat? Par exemple, nous perdons subitement quelqu’un de proche alors que nous sommes promus au travail et nous nous plongeons corps et âme dans l’univers professionnel pour assumer notre nouvel charge de travail?

En refusant de vivre notre émotion, nous l’enfouissons au plus profond de notre corps. Et nous enterrons simultanément le stress engendré par l’émotion.

Par ce processus de déni, le stress passe alors en arrière plan dans votre vie et dans notre corps. Le stress ainsi enfermé se révèle être un poison qui va distiller très lentement son venin et favoriser l’émergence de comportements auto-destructeurs : dépendances, anxiété chronique, état dépressif, agressivité incontrôlée… Le stress dissimulé dans les cellules est un terreau favorable au développement de certaines maladies.

L’hypnose et d’autres formes de thérapies, permettent de faire ressortir ces émotions et gérer le stress associé.

La pratique de l’hypnose et des techniques de relaxation et de respiration associées permettent d’acquérir des compétences qui permettent de gérer en toute autonomie le stress au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *